0
RETOUR
avril 3, 2019 |
NEWS | PROJETS ET ACTIONS | 

Focus à Irchonwelz

Quand les écoliers donnent leur vision du village… L’école communale Les Hérissons a tenu à intégrer toutes ses classes au projet !

Les 3e et 4e primaires ont sillonné Irchonwelz dans tous les sens pour prendre des clichés illustrant de manière fidèle le regard qu’ils portent sur le village. Par ici, un chien qui fait rire tout le monde lorsqu’on fait des promenades, par-là la cabane dans les arbres dans laquelle on joue avec les copains.
« On est parti du vécu des enfants habitant le village afin qu’ils puissent le faire découvrir aux autres enfants de la classe. L’intérêt pour l’école de s’intégrer dans un projet comme celui-ci, c’est d’aller à la rencontre des villageois. Parce qu’il y a toutes ces personnes plus âgées qui peuvent raconter des tas d’anecdotes. Cela permet aux élèves qui n’y vivent pas d’apprendre à mieux le connaître », explique Madame Stéphanie, institutrice et participante au projet Focus aux Villages.

Quatre de leurs photos seront incluses à la fresque d’Irchonwelz. Les autres constitueront une mini-fresque installée sur le mur de l’école.

Mais le projet ne s’arrête pas là ! Dans le cadre de leur travail sur la mémoire, les élèves des différentes années s’amuseront aussi à parcourir le village, à le dessiner, le cartographier, le photographier et à enregistrer des sons révélateurs durant les interviews des aînés. Passé, présent et futur seront abordés sous plusieurs formes et feront l’objet d’une balade commune : la balade des p’tits urchons. À découvrir le 22 juin, jour de l’inauguration, en compagnie de nos jeunes guides d’un jour et des anciens.

Léo et Harry, copains de classe (celle chargée des photographies et de la carte), participaient également aux ateliers photo avec leurs parents : « je suis allé voir la chapelle avec Georges [Crucq, un ancien du village]. Après, avec maman, j’ai aussi fait des photos avec ceux du village. Je connaissais des personnes, mais je ne savais pas qu’ils habitaient Irchonwelz… Donc maintenant, je pourrais aller avec maman leur dire bonjour », nous raconte Léo.

« Ce qui est bien, c’est qu’on peut tous participer : grands, petits, parents, vieux… J’ai aussi appris de nouvelles choses, par exemple, je ne savais pas qu’il y avait une maison espagnole. Avec l’école, on a fait le tour du village pour prendre des photos qu’on aimait tous bien… Et je pense qu’on était fier de dire aux autres qu’ici c’est les Vaillantines, là c’est tata qui habite… Les adultes, ils ont surtout pris des bâtiments et des personnes qui sont ici depuis longtemps… », complète Harry.

 

mai 14, 2019 |

La Po’Boys Street Parade recrute !

mai 9, 2019 |

2040 enfants de toutes les écoles fondamentales athoises ont bravé la pluie, ce mercredi 8 mai, pour défiler dans les rues et exprimer leurs revendications pour...

mai 7, 2019 |

Comprendre et aimer les droits culturels en 2’30?

Toutes les news


Nos téléchargements