0

Secondaire - Arts de la scène


Jean Jean ou on n'a pas tous la chance d'être cool

17183109695b587a7797772.jpg

PARTAGER :
Facebook
Twitter
Instagram
youtube

ANCIEN EVENEMENT

Lieu : 0 -
Durée : 50 minutes
Age/ age conseillé/ age minimum De 13 à 18 ans
© Gilles Destexhe
Jauge limitée à 220 élèves
Condition prix : 7,50 euros
SC secondaire SC secondaire Arts de la scène Scolaire

Si la vie a mal commencé pour Jean Jean (prénom: Jean, nom: Jean), on ne peut pas dire qu’elle s’est arrangée par la suite. 

Comment le harcèlement va changer la vie, le comportement de celui qui le subit ? 

Un spectacle bouleversant qui amène une réflexion très poussée sur le sujet.

Personne ne fait attention à Jean Jean. A croire qu’il est invisible…Dans sa vie, il ne se passe rien. Contrairement à Claire, "lafillelapluschiantedelécole", et Arthur, "lemeclepluscooldelécole", qui ont évidemment une existence formidable. 

Mais pour Jean Jean, le calme plat c’est fini, il est prêt à tout pour que ça change ! De là fusent les idées les plus saugrenues, de la plus sombre à la plus lumineuse…

Entourés par le public, les acteurs interprètent cette volonté d’exister à tout prix, à travers le regard des autres. Sur scène, l’humour se mêle à la cruauté, le tout rythmé par des chansons, du rap, du slam… dans un langage directement adressé aux adolescents.


THEMES: le harcèlement moral, l'image de soi, du paraître et du désir

ANIMATIONS POSSIBLESéchange après la représentation 

HEURES: à déterminer

LIEU: Dans les écoles, une salle de gym, une salle de fêtes --> Les groupes-classes doivent être du même âge

 


De Axel Cornil

Avec Brice Mariaule, Marie- Charlotte Siokos, Benoît Janssens

Mise en scène, musique,scénographie et décor Valentin Demarcin 

Costumes Agathe Catteau 

Spectacle précédent « Trait d’union »

De la compagnie Trou de Ver



Téléchargez le dossier pédagogique ici

Plus d'infos dans le programme scolaire, pour l'obtenir, cliquez ici

Vous désirez réserver pour ce spectacle? Remplissez ce document et renvoyez-le par mail à Amélie Chevalier.