0    

RETOUR
mai 4, 2021 |
CAR | 

Double Take Cinematic Circus

Résidence du 17 au 31.05.2021 pour la création de Jump Cut. Présentation d’étape de travail pour les PROS : 28.05.2021 à 15h / Scolaire : 27.05.2021 à 13h50

Acrobatie sur sofa
Déjà venue en résidence du 25.05 au 31.05.2020

Note d'intention :
 
Un spectacle de cirque à l’esthétique singulière et fantasque jouant avec les proportions et les paradoxes. Un duo d’acrobates évoluent dans un salon, sur et autour d’un canapé surdimensionné, où est fixé une lampe. Éléments scénographiques permettant d’explorer tout leur potentiel en mélangeant des techniques telles que le main à main, le cerceau aérien, le trampoline…
 
Parcourir des moments de vie auxquels le public s’identifiera et se reconnaitra et, tour à tour, pourra prendre parti pour l’un ou l’autre des protagonistes. 
Un spectacle intime où le banal devient extraordinaire, où les moments difficiles de l’existence deviennent poétiques et où vous êtes emmenés dans un grand voyage, tout en restant assis dans votre canapé.
 
Présentation de la Cie :
 
Double Take - Cinematic Circus est une compagnie fondée par 2 acrobates de cirque, Raphaël Herault (Acrobarouf, Cirque du Soleil) et Summer Hubbard (Cirque du Soleil), en 2016, dans le but de créer et de jouer des spectacles et également de filmer et monter des vidéos de cirque.
Pour cette création, ils s’entourent de Dirk et Fien de la Cie Dirque & Fien en tant que regards extérieurs, de Yannick Thomas du Cirque le Roux en tant que consultant acrobatique et de Joris Janssens de De Machinerie pour la construction de la structure.
 
Une production de Double Take Cinematic Circus part de Kluster VZW 

www.doubletakecinematiccircus.com

Interviews :

L'interview la plus récente est la vidéo que vous trouverez en bas de page. Ci-dessous une version écrite au début du projet...

En couple depuis bientôt huit ans, Summer et Raphaël ont eu l’opportunité de venir en résidence dans notre espace, malgré le confinement. On a voulu en savoir plus sur la création de leur spectacle Jump Cut, un projet prometteur qui lie leurs passions.

Comment est née votre compagnie ?

Raphaël : On s’est rencontrés lorsqu’on travaillait au Cirque du Soleil. En 2016, on a fondé Double Take – Cinematic Circus qui travaille sur 3 axes : la création de spectacles et numéros de cirque, la pédagogie par des workshops d’acrobaties au sol et de cerceau aérien, et enfin la réalisation de films promotionnels pour des compagnies et des festivals de cirque, mais aussi de courts-métrages.

Parlez-nous de votre projet Jump Cut.

R. : C’est une pièce basée autour d’un grand canapé trampoline, une grande lampe (qui est en fait un portique pour cerceau) et un train électrique sur lequel on peut monter et faire des portés. On a passé 3 ans derrière la caméra, en utilisant nos compétences d’acrobates et nos connaissances du spectacle vivant pour les adapter à la vidéo. Avec ce spectacle, on a envie de faire l’inverse : utiliser nos compétences de cinéastes pour les adapter à la rue. Aussi, on voulait revenir à la pratique de notre discipline de circassiens.

Qu’est-ce qui vous inspire pour réaliser cette création ?

R. : On s’inspire de réalisateurs comme Terry Gilliam et Tim Burton. Leurs univers traitent de la réalité sous un regard disproportionné, avec une esthétique forte où les couleurs ont beaucoup d’importance. On veut aussi croiser les caractéristiques du cinéma et du cirque, qui sont pourtant parfois complètement différentes. On mélange, par exemple, les deux procédés de créations, en écrivant un scénario comme au cinéma, dans lequel on laisse des trous pour pouvoir chercher de la matière en improvisation.

Summer : Ce spectacle parle beaucoup de notre propre histoire ensemble, notamment des événements qui nous ont personnellement touchés ces dernières années.

R. : On ne parle pas seulement d’une histoire d’amour, mais surtout de la manière dont on traverse la vie à deux. Dans un univers enfantin et proche du rêve, on aimerait que la pièce évoque des moments simples, comme rigoler ensemble, perdre la télécommande, vouloir faire un câlin alors que l’autre n’en a pas envie. Mais aussi des moments plus graves, comme la dépression, la perte d’un parent… C’est comme si nous étions seuls dans notre salon, et que le public autour était la personne qui regarde par le trou de la serrure.

Comment s’est passée cette semaine au CAR, en pleine période de confinement ?

S. : Pour nous, cet endroit est un cadeau magnifique. On bénéficie d’espaces où on peut vivre et travailler, très proches l’un de l’autre, ce qui rend le travail beaucoup plus productif. On est dans une petite bulle où on plonge à 100% dans la création du spectacle.

R. : Dans ce contexte très particulier, ça nous fait plaisir de pouvoir se replonger dans un univers de création. Arriver dans cette salle décorée des photos du festival, se souvenir de pourquoi on fait tout ce travail, ça nous a reboosté. C’était important de pouvoir échanger avec l’équipe, pour avoir des retours sur le projet. C’est précieux de monter un spectacle destiné à la rue dans un lieu spécifiquement dédié à cela. Avec tout ce qu’il s’est passé ces dernières années dans la rue – attentats, manifestations, etc. –, on avait envie de réaborder l’espace public pour montrer que c’est aussi un lieu où on peut rêver, s’inspirer…

 

nov. 23, 2021 |

Participez à l'illumination du centre-ville et à la magie des fééries de Noël ! 

nov. 22, 2021 |

Nous avons ce qu'il vous faut !

nov. 18, 2021 |

Dès le 20 novembre, Pass sanitaire ou Covid Safe Ticket (CST) + Port du masque

<< <
Page 1 sur 28
 > >>

Toutes les news


Nos téléchargements

  Saison2021-2022  21-22-ateliers-mca